Nous vous le disions dans notre précédent article consacré à l’hygiène intime féminine, une femme passe en moyenne près de 6 ans de sa vie à savoir ses règles. 6 ans à utiliser des protections périodiques qui entrent en contact avec son intimité et ses organes reproducteurs.

Dans un dossier paru le mois dernier, l’association 60 Millions de Consommateurs tire la sonnette d’alarme concernant l’utilisation de serviettes et de tampons jetables. Comme vous le savez certainement, il existe heureusement des alternatives plus saines et durables, à conditions de les utiliser correctement.

La coupe menstruelle en fait partie.

La cup menstruelle, c’est quoi ?

La cup, ou coupe menstruelle est un petit réceptacle en silicone médical, que l’on introduit dans le vagin et que l’on va positionner à la sortir du col de l’utérus, pour recueillir le flux menstruel. Grâce à son effet ventouse, une cup à la taille adaptée et correctement positionnée ne fuira pas.

Comment bien choisir sa coupe menstruelle ?

Il existe une multitude de cups différentes, à choisir selon votre flux, votre vécu (accouchement par voie basse, par exemple) et vos goûts. Après avoir choisi la taille adaptée, vous pourrez aussi choisir la forme de l’embout, qui sert lors du retrait de la cup. Anneau, tige ou boule, à vous de voir en fonction de votre ressenti personnel.

Pourquoi adopter une cup ?

La coupe menstruelle est écologique et économique : lavable et réutilisable, une cup dure entre 5 et 10 ans. 5 à 10 ans durant lesquels vous n’aurez pas à racheter de protections périodiques qui finissent à la poubelle, 5 à 10 ans durant lesquelles vous ne générerez plus de déchets liés à vos règles (sauf votre cup bien entendu).

La cup est une alternative saine aux tampons et serviettes jetables. Elle est hypoallergénique et non abrasive (contrairement à d’autres protections), et surtout, elle ne contient aucune substance toxique ni perturbateurs endocriniens. La coupe menstruelle limite également la prolifération des bactéries et l’apparition de mycoses, à condition de respecter les règles d’hygiène élémentaires (voir ci-après).

La cup est confortable et sait se faire oublier ! Invisible et légère, elle vous permet de continuer à vivre sans rien changer à vos habitudes. Sport, voyages, sorties… Vous n’avez plus à vous priver. Même nue, elle ne se voit pas. Comme elle est hermétique, vous pouvez vous baigner sans aucun problème.

La cup convient à toutes les morphologies, tous les corps, tous les âges. Comme elle épouse le vagin et qu’elle est en silicone souple, la coupe menstruelle n’assèche pas la flore vaginale. Elle peut s’utiliser chez les jeunes filles, dès les premières règles, comme chez les mamans de plusieurs enfants.

La cup a-t-elle des inconvénients ?

C’est comme pour tout, rien n’est tout blanc ou tout noir. La coupe menstruelle peut présenter quelques inconvénients, qui pour nous n’en sont pas réellement. A vous d’en juger.

La cup nécessite d’être à l’aise avec son propre corps. Si vous n’avez aucune idée d’où se situe le col de votre utérus ou si approcher les doigts de votre vagin vous semble difficile, il est probable que la cup soit un peu plus compliquée à utiliser pour vous que pour d’autres femmes. Pourquoi dans ce cas, ne pas vous tourner vers les serviettes hygiéniques lavables ?

On ne va pas non plus mentir, il faut aussi être à l’aise avec son sang, puisque vous allez devoir vider et nettoyer votre cup entre deux utilisations. C’est assez déstabilisant au départ, tant nous avons l’habitude que tout soit caché, dissimulé, et même presque tabou. Seulement, au bout de quelques utilisations, vous constaterez certainement l’effet inverse et reprendrez possession de votre corps et de vos règles, qui après tout, ne sont que la manifestation mensuelle du cycle de la vie.

La cup nécessite également un petit temps d’adaptation. Il est possible que vous ayez du mal à l’insérer ou à la changer les premières fois mais ne baissez pas les bras ! Au contraire, profitez-en pour vous reconnecter à vous-même, votre corps vous le rendra !

La cup représente-t-elle des risques pour la santé ? J’ai entendu parler du syndrome du choc toxique (le SCT), c’est quoi ?

Tout d’abord, sachez que la coupe menstruelle représente bien moins de risques sanitaires que vos bonnes vieilles protections jetables ! Ensuite, qu’il est évident qu’étant en contact avec vos parties intimes, elle impose de suivre un certain nombre de règles d’hygiène élémentaires, à savoir :

  • Stérilisez votre cup au début et à la fin de chaque cycle, au minimum. L’idéal est d’avoir 2 cups et de les stériliser avant chaque insertion
  • Lavez-vous les mains avant et après avoir introduit votre cup dans votre vagin
  • Après avoir vidé votre cup, si vous ne pouvez pas la stériliser, nettoyez-la à l’eau savonneuse avant de la réutiliser
  • Videz / changez de coupe menstruelle, toutes les 8 heures maximum.

Saine et hypoallergénique, la cup reste un dispositif à utiliser avec bon sens et discernement.

Et le SCT ? Le SCT est dû à la libération dans le sang d’une toxine secrétée par la bactérie du staphylocoque doré, naturellement présente (et inoffensive) dans le vagin de 10% des femmes. Très rare, le SCT n’est pas nécessairement lié aux règles. Il peut avoir des conséquences dramatiques voire fatales.

La bonne nouvelle, c’est qu’en suivant les règles d’hygiène citées plus haut, le risque de SCT est minime. Il est également important de choisir une cup à la bonne taille, pour qu’il y ait le moins d’air possible dans le vagin et limiter la prolifération du staphylocoque doré en présence d’oxygène.  

Vous savez désormais pourquoi nous, nous sommes passées à la cup et pourquoi nous ne reviendrons pas en arrière. Et vous, cup ou pas cup ?