Et si je commençais par retirer le plastique de ma liste de courses ? « Bon courage ! », me diriez-vous. À raison, on retrouve ce toxique PARTOUT. Et particulièrement dans la partie alimentaire. L’alimentation saine relève du besoin le plus vital, alors attaquons par là ! LilliNappy vous présente une série de résolutions saines et facilement applicables pour tendre vers l’objectif « zéro déchet plastique en cuisine ».

Dire stop au plastique alimentaire !

Vous cherchez à démasquer le plastique dans votre cuisine ? Il suffit d’ouvrir votre frigo et vos placards, ils en regorgent inévitablement. Jetez un œil sur vos emballages alimentaires (produits frais, boissons etc.) ainsi que vos équipements de cuisine (conservation, cuisson etc.). On ne compte plus la quantité de plastique utilisée à chaque repas. L’idéal reste de réduire sa consommation quotidienne tant que faire se peut.

Doit-on vraiment rappeler pourquoi faut-il bannir le plastique de nos cuisines ? En plus de poser un problème de déchets avéré, cette matière toxique peut aussi avoir des effets néfastes sur la santé une fois en contact avec les aliments. Mais bonne nouvelle : remplacer le plastique, c’est possible ! Et vous avez tout à y gagner… Nombreux et colossaux sont les avantages du verre, du carton, du bois, des matières végétales et de l’inox. On vous aide à passer le cap, tranquillement. Mais sûrement.

Objectif zéro déchet plastique en cuisine N°1

JE PRIVILÉGIE LE THÉ « SANS PÉTROLE, PLEASE »

Selon Greenpeace, le monde a produit plus de plastique ces 10 dernières années que durant les 100 précédentes ! Soit en moyenne 300 millions de tonnes par an, dont 8 à 12 millions finissent dans nos océans. La pollution plastique est un véritable fléau. Pour lutter, supprimons de notre quotidien les produits qui dissimulent le problème des micro-plastiques. Autrement dit, le plastique caché !

Méfiez-vous par exemple des sachets de thé. Ils sont souvent conditionnés dans un emballage plastique individuel à usage unique. Certes, mais pas seulement… Difficile de s’en douter et pourtant, le sachet de thé lui-même contient également du plastique. L’utilisation du polypropylène comme produit d’étanchéité empêche les infusettes de se désintégrer au contact de l’eau bouillante.

Sachet de thé en lin réutilisable

Au Royaume-Uni, la majorité des buveurs de thé utilisent des sachets. Ce pays consommerait à lui seul 165 millions de tasses par jour. Sans que l’on y pense, notre banale tasse de thé impacte réellement la pollution plastique. Premiers consommateurs, les Britanniques tentent de combattre la pollution plastique avec de nouvelles initiatives, comme la production de sachets de thé à base de… bananes ! Ressource naturelle bien moins nocive que le pétrole, doutez-vous bien. Ils sont contenus dans des boîtes en carton recyclables, imprimées à l’encre végétale. Les infusettes individuelles sont biodégradables, et sans plastique bien entendu. Une version française a également vu le jour pour lutter contre le thé plastique : des sachets 100% voile de lin biologique. Ils sont réutilisables et même lavables au lave-vaisselle. Sinon, il vous reste encore l’option que tout le monde connaît… La boule à thé en métal, increvable !

Objectif zéro déchet plastique en cuisine N°2

JE CUISINE AVEC LA BONNE VIEILLE CUILLÈRE EN BOIS DE MÉMÉ !

Nombre de nos ustensiles de cuisine sont en plastique. Autrement dit, produits à partir de pétrole ! On sait qu’il s’agit d’une ressource non-renouvelable dont l’extraction et la transformation sont polluantes et énergivores. En dépit de cela, le plastique peut être très dangereux pour notre santé, particulièrement lorsqu’il est en contact direct avec des aliments chauds. Or avec le temps on le sait, la chaleur détériore les ustensiles en plastique. Ainsi, les solvants fondent et se retrouvent dans notre nourriture. Miam-miam…

Astuce toute simple : privilégiez de cuisiner avec des objets naturels, en bois ou en bambou. En plus d’être une solution durable et beaucoup plus saine, ils sont lavables au lave-vaisselle et presque impossibles à brûler. Au final, ils sont plus pratiques à utiliser que leurs compères en plastique ! Le bois est un matériau naturel, aussi esthétique qu’agréable à utiliser. Choisissez-le issu de forêts gérées durablement. Pour qu’il reste sain, il doit avoir été transformé le moins possible. Il vous suffit de bannir les compositions à base de colles et vernis. Étant donné que vous ne trouverez pas encore de passoire ou de fouet en bois, vous pouvez aussi bien miser sur les ustensiles en inox.

Cuillère en bambou pour une cuisine zéro déchet

Nul doute, refaire une batterie de cuisine écologique et saine représente un investissement important. Mais rien ne vous empêche de renouveler vos ustensiles progressivement. En premier lieu, pensez à détecter la composition exacte avant d’acheter. Le plastique est indiqué par un numéro allant de 1 à 7, dans un triangle en flèche au dos des produits. Ceux utilisables en toute sécurité affichent les numéros 2, 4 et 5. En revanche, de nombreuses études ont démontré que les numéros 1, 3, 6 et 7 contiennent des molécules toxiques.

Objectif zéro déchet plastique en cuisine N°3 :

PLASTIQUE JE NE BOIRAI PLUS JAMAIS DE TON EAU

Selon une étude révélée par The Guardian, plus d’un million de bouteilles en plastique sont distribuées chaque minute dans le monde. Si bien que l’on prévoit plus de 500 milliards de bouteilles en plastique vendues rien que sur l’année 2020. Tout en sachant une chose : moins de 10% du plastique produit à cet effet sera recyclé. Mettons fin à cette folie écologique ! Outre l’impact environnemental, l’eau vendue par les industriels ruine notre porte-monnaie. À petites gouttes. Bon à noter : une seule et unique bouteille d’eau en plastique peut coûter jusqu’à 100 fois plus cher que la même quantité d’eau provenant du robinet. C’est peut-être le moment d’investir dans un contenant à eau… éco-responsable et économique. Pour cela, le verre reste le meilleur matériau à investir.

Charbon actif Black Blum

Si vous n’aimez pas boire l’eau municipale, il existe une astuce toute simple. Remplissez votre bouteille en verre au robinet et placez-la pendant 24 heures au réfrigérateur. En plus d’être bien fraîche, l’eau aura perdu tout arrière-goût désagréable ! Autre solution naturelle et écologique pour purifier l’eau du robinet : le binchotan. Ce charbon actif, produit à partir d’un arbre du Japon, a la douce vertu de minéraliser l’eau. Placé dans une élégante carafe en verre comme celle de LiliNappy, le binchotan agit pendant six mois, rien que ça !

Objectif zéro déchet plastique en cuisine N°4

MA CANETTE DURABLE NE ME LÂCHE PAS D’UNE SEMELLE

Une petite bouteille d’eau de 50cl par jour correspond à 2,5 kilos de plastique par an. Résultat d’ici 2050, on annonce plus de plastique dans les océans que de poissons… Au-delà de l’aspect écologique, il y a un aussi un vrai danger pour notre santé. Loin d’être l’eau de « source pure » que l’on nous pousse à acheter en magasins, l’eau minérale vendue dans des bouteilles en plastique est contaminée. Elle contient une multitude de toxines suspectées d’être la cause de nombreuses maladies. Le tout lié à son contenant plastique !

Canette réutilisable en inox zéro déchet

Avez-vous pensé à opter pour une canette réutilisable pour vos déplacements quotidiens ? Emportez-la avec vous pour aller en courses, travailler, vous promener, faire du sport ou passer du temps avec des amis. Légères, pratiques et tendances, certaines canettes conservent les boissons fraîches jusqu’à 10 heures et 5 heures pour le chaud, de quoi vous faire plaisir été comme hiver.

Choisissez un contenant en inox, un acier inoxydable parfois indiqué sous son nom anglais « strainless steel ». Ce matériau répond à tous les critères. D’abord, il est sain et ne comporte aucun risque pour votre santé. Ensuite, il est relativement écologique : très solide donc durable. De plus, sa production est peu énergivore. Enfin et par conséquent, l’inox est largement rentable ! Même s’il coûte plus cher à l’achat, il durera infiniment plus longtemps que le plastique. Remplissez votre canette autant de fois que vous voudrez, vous verrez qu’elle ne s’abîmera pas (ou pas de si tôt).

Objectif zéro déchet plastique en cuisine N°5 :

JE FAIS UNE CURE DE DESINTOX DE PRODUIT VAISSELLE

Utilisé quotidiennement, le liquide vaisselle industriel présente des risques toxiques. Hypoallergéniques ou non, labellisés ou pas, sachez que les produits issus des gammes dites « écologiques » ne font pas exception. En plus d’être systématiquement vendu dans un contenant plastique ultra-polluant, le produit vaisselle comporte toutes sortes de composés chimiques nocifs pour l’environnement. Rappelons-le si nécessaire : après utilisation, tout se propage instantanément dans les eaux usées.

De surcroît, le produit vaisselle est très mauvais pour la santé. Une large majorité des produits apposent des pictogrammes de danger sur leur emballage, ce n’est peut-être pas pour rien… L’action agit de la même manière sur notre peau que sur la vaisselle que l’on nettoie, on l’oublie souvent. Le liquide peut provoquer des allergies, des irritations cutanées et des brûlures car il est constitué de détergents, phosphates, agents de blanchiment et conservateurs. Des substances allergisantes, irritantes et corrosives. C’est le cas du bronopol par exemple, un agent antimicrobien à base de formaldéhyde. Ce composant est classé « substance cancérogène avérée pour l’homme » par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC).

Pastille lave vaisselle faite maison

Cela dit, pas de panique. Là aussi des alternatives existent. Vous trouverez des centaines de recettes sur le web pour fabriquer rapidement un produit maison inoffensif.
Notre recette maison est à votre disposition pour fabriquer votre liquide vaisselle.
Si vous n’êtes pas tellement branché(e) DIY, utilisez simplement un savon à froid 100% naturel. Un choix écologique et bien plus économique que les produits industriels.

Prêt(e) à passer à l’acte…?

Pour conclure, une cuisine sans plastique c’est tout bénef ! Primo sur la durée, vous ferez de sacrées économies. Si remplacer totalement le plastique peut représenter un certain investissement, à moyen et long terme cela devient extrêmement intéressant. Deuxio, vous préserverez votre santé en mangeant plus sainement au quotidien. Un aspect non négligeable, n’est-ce pas… ? Tercio, vous contribuerez de fait à lutter contre la pollution de notre chère planète !

Alors, êtes-vous décidé(e) à faire votre popote en mode éco-responsable ? Pour atteindre l’objectif zéro déchet plastique dans votre cuisine, allez-y progressivement. Commencez par une résolution qui vous paraît pratique. La plus urgente à vos yeux. Ou bien la plus accessible. Vous y arriverez… à votre rythme. En revanche, une fois converti(e) aux matériaux durables, vous ne reviendrez pas au plastique, soyez-en certain(e) ! On parie ?

LiliNappy vous accompagne et valorise vos initiatives en vous proposant des produits sains, responsables et accessibles à toute la famille. Retrouvez très prochainement de nouvelles résolutions facilement applicables pour tendre vers l’objectif « zéro déchet plastique en cuisine ». Que la force de notre volonté soit avec vous !