Bonjour à vous, chers lecteurs désireux de réduire votre consommation plastique. Vous cherchez LE moyen simple, immédiat, efficace, ludique, et bien sûr gratuit, de bannir intégralement le plastique de votre cuisine ? Attention révélation : cette solution n’existe pas. Dommage, on vous l’accorde ! Pour autant, quelques petits gestes faciles comme « bonjour » sont à votre portée.

Bonjour à l’inox, au verre et aux matières végétales 🙂

Découvrez la suite de notre série « zéro déchet plastique en cuisine », avec 5 nouvelles résolutions facilement applicables pour y arriver, à votre rythme. Comment réduire votre consommation de plastique alimentaire ? Point de baguette magique, soyons honnête. Il faut commencer par accepter l’idée de congédier certains de vos bons vieux compagnons de cuisine… ceux en plastique. Mais rassurez-vous, la peine sera de courte durée. Leur faire vos adieux, c’est dire bonjour à des matières bien plus saines, plus belles et respectueuses de l’environnement.

Zéro déchet plastique en cuisine, objectif N°6 :
ADIEU LES BOÎTES TYPE TUPPERWARE

Savez-vous d’où vient le danger du plastique ? Essentiellement des adjuvants et des solvants. Ils servent à teinter et transformer les propriétés de cette matière et sont donc indispensables à la production d’emballages plastiques. Essayez maintenant de deviner quel est l’ennemi numéro un du plastique…? La chaleur. Or nos boîtes de conservation alimentaire passent quotidiennement par la case micro-ondes. Ce qui provoque la migration des substances nocives vers nos aliments. Des chercheurs américains ont découvert que réchauffer des contenants en plastique favorise notamment la diffusion de perturbateurs endocriniens. En connaissez-vous les risques ? Par exemple, ces produits chimiques altèrent la façon dont nous produisons nos hormones. Cela peut entraîner des troubles du sommeil, de neurologie ou encore de fertilité.

Dire stop aux boîtes alimentaires en plastique n’est pas seulement une question d’écologie. C’est aussi un véritable enjeu de santé ! Dorénavant, il vous suffit de remplacer -progressivement ou pas – votre batterie de Tupperware. Choisissez de nouveaux contenants en verre ou en inox. En plus d’être peu énergivores et recyclables, leur durée de vie est illimitée. Autre option 100% économique et efficace : recyclez tous les bocaux pour stocker et réchauffer vos restes alimentaires. Prêtez-y attention, vous en achetez des dizaines par mois (pots de moutarde, olives, confitures etc.). Après un bon lavage, vous en ferez tout ce que vous voudrez.

boites en verre wean green

Zéro déchet plastique en cuisine, objectif N°7 :
CIAO-CIAO LES SACHETS AU RAYON FRUITS ET LÉGUMES

Ah les fameux sachets plastiques des rayons fruits et légumes… Comment ferait-on s’ils n’avaient pas été inventés ? Pourraient-on survivre sans cette deuxième paire de bras ? La réponse est un oui catégorique. Il existe une multitude de solutions, juste ici sous notre nez. Avez-vous pensé à utiliser vos tote bags par exemple ? Vous savez, ces petits sacs en tissu bien pratiques qui ne prennent pas de place et se répandent comme des petits pains. Ou bien de vielles taies d’oreillers bonnes à recycler ? Attention aux trous, bien entendu… Même les torchons font l’affaire pour transporter des courgettes ! Si l‘esthétique compte pour vous, offrez-vous de jolis filets en coton. Tout comme les sacs de provisions et le jeton de cadi, il suffit d’anticiper avant votre départ en courses. Pensez simplement à emporter des contenants « écolos » avec vous ! Prévenir c’est guérir, le dicton dit vrai.

sachet en tissu fruits et légumes

Pour information depuis janvier 2017, la loi impose aux distributeurs une progression annuelle de la composition végétale des sachets pour les fruits et légumes. Sauf qu’à l’heure actuelle, ils restent majoritairement constitués de pétrole. Cela dit, on souligne la belle initiative du groupe Aldi. Le géant du discount allemand a déjà remplacé les sachets plastiques de ses rayons fruits et légumes par des sacs produits à partir de canne à sucre !

Zéro déchet plastique en cuisine, objectif N°8 :
ADIÓS LES SACS CONGÉLATION PLASTIFIÉS

Au congélateur, on a tendance à croire que les sacs congélation en plastique sont notre seul recours. Or, afin de limiter les risques potentiels de maladies, il est vivement recommandé de ne pas utiliser le plastique pour la congélation de vos aliments. Préférez d’autres matériaux comme le verre ou l’acier inoxydable. Ainsi, vous pouvez choisir une alternative respectueuse de la nature tout en limitant la consommation d’une matière particulièrement nuisible à votre santé.

Au contact du plastique, certains aliments peuvent devenir une source de contamination. Particulièrement ceux qui sont riches en graisses, retenez cela. Pensez à vos petits plats en sauce, à la viande, aux pizzas et autres, stockés dans votre congélateur. Autant de matières grasses imbibées de plastique. Vous pouvez décider d’adopter le mode d’emploi de la congélation. Ou simplement commencer par utiliser des sacs de congélation davantage eco-friendly qui s’adaptent à tous vos produits.

Zéro déchet plastique en cuisine, objectif N°9 :
AU REVOIR LA GALÈRE DU FILM ÉTIRABLE

Comment conserver une moitié de citron, un reste de quiche ou des feuilles de laitue ? Que faire d’un sandwich fait maison à emporter ou encore d’un fromage qui dégouline partout ? Réponse évidente : en bataillant à les couvrir de film plastique ! Ou d’aluminium. Dans les deux cas, cela s’arrache toujours n’importe comment. Allez savoir pourquoi, parfois on aime se compliquer la vie. Le hic : à long terme, ces « indispensables » à usage unique polluent la planète et la santé. Avec des risques pathologiques dont personne ne rêve (cancers, Alzheimer etc.). Et si vous évitiez de vous exposer inutilement à cela (juste pour une question d’emballage) ?
Tous vos restes alimentaires solides peuvent être conservés dans des emballages lavables et réutilisables. Il vous suffit de renoncer au polychlorure de vinyle, présent dans le film dit « cellophane ». Remplacez-le par le Bee Wrap, un tissu naturellement imperméabilisant. Enduit de cire d’abeille, il est spécialement conçu pour les consommables et ne contient aucune substance nocive pour l’environnement. En plus, il garantit une meilleure conservation à l’air libre, comme au frigo. C’est simple d’utilisation, écologique et sain. Que demande le peuple !

emballage écologique alimentaire

Zéro déchet plastique en cuisine, objectif N°10 :
BYE BYE LES PAILLES ROSE FLUO

Avez-vous l’intention de devenir hors la loi ? À priori non. Vous allez donc devoir renoncer, comme toute l’Europe, aux plastiques à usage unique. Interdiction votée par le Parlement européen, applicable à compter de 2021 seulement. Ainsi à ce jour, vous êtes encore dans la légalité en sirotant avec une paille en plastique. Si cela peut vous aider à franchir le cap, souvenez-vous que cette paille mettra plus de 200 ans à disparaître de la planète. Elle vous aura servi quelques minutes à peine. Mais continuera de polluer encore plusieurs générations après vous ! Faut-il vraiment rappeler les conséquences désastreuses pour la faune et la flore ?

Aujourd’hui, il est impossible de recycler l’ensemble des plastiques produits. Cela étant, les pailles représentent à elles-seules une source de pollution gigantesque pour la Terre. Leur composition plastique n’est pas indispensable. Savez-vous combien nous utilisons de pailles en plastique chaque jour, à travers le monde ? Le chiffre est estimé à un milliard ! Il est grand temps de les remplacer par un équivalent éco-responsable. Optez pour des pailles lavables fabriquées en inox ou en bambou. Les ustensiles en bambou sont biodégradables et peuvent finir leur belle vie au compost. C’est le matériau végétal le plus renouvelable qui existe. Sa croissance est rapide, peu gourmande en eau et n’exige aucun engrais chimique.

pailles écologiques en bambou

Des objectifs zéro déchets plastiques… faciles et funky

En définitive, vous avez déjà décidé de rayer le film étirable de votre liste de courses ? Bien joué, vous êtes sur la bonne voie. Cependant, attention. La lecture de ces 5 résolutions pourrait vous mener tout droit vers leur application immédiate. Et causer quelques troubles irréversibles…

Vous risquez de vous surprendre en train de sourire à votre pot de confiture en verre, l’air béat, rêvant de 1001 nouvelles vies futures pour lui. Sans vous en rendre compte, vous pourriez même développer la manie du sac en tissu. Vous en aurez toujours un (ou deux, ou trois) au fond du sac. Et à chaque fois que vous en aurez besoin : vous vous congratulerez à voix haute d’y avoir pensé. Une fois que le plastique vous sortira des yeux en ouvrant votre congélateur, n’y mettez surtout pas la tête cela n’arrangerait rien. Quant au manque causé par l’interdiction de mordiller une paille en plastique jusqu’à la moelle, il faut admettre qu’il pourrait bien vous coûter une dent. Mais seulement si vous tentez de mastiquer l’inox.

Hormis cela, vous ne risquez pas grand chose. Remplacer le plastique en cuisine c’est possible. Et surtout : accessible à chacun de nous. Vous n’êtes pas seul, LiliNappy est là pour vous accompagner dans votre transformation vers l’objectif zéro déchet. Alors dîtes bonjour à la vie sans plastique alimentaire… 🙂

Si vous avez aimé cet article, découvrez aussi :

Me débarrasser du plastique en cuisine : par où commencer ?
Objectif zéro déchet : en finir avec la démence du plastique !
Avoir la conscience écolo c’est bien. Agir c’est encore mieux !